Abbaye Sainte Marie de Maumont

Profession et consécration de Soeur Marie-Noël

11 décembre 2016

L'Évêque : Sœur Marie Noël, le Seigneur vous appelle à le suivre, avancez à sa rencontre.

Sr Marie Noël : Me voici Seigneur puisque tu m'as appelée.

Sr Marie Noël s'avance vers l'autel en chantant :
"Et nunc sequor in toto corde, te timeo et quaero 
faciem tuam videre, Domine, ne confundas me : 
sed fac mihi juxta mansuetudinem tuam 
et secundum multitudinem misericordiae tuae.
"

"Maintenant je te suis de tout cœur d'une crainte d'amour, 
et je cherche à voir ton visage, Seigneur, ne déçois pas 
mon attente ; mais agis envers moi selon ta bonté 
et la magnificence de ta miséricorde." (Dn 3, 41-42)

Le cierge est allumé au cierge pascal
béni la précédente Vigile pascale

Profession monastique

L'Évêque : Sœur Marie Noël, déjà par le baptême, vous êtes morte au péché et consacrée au Seigneur. Voulez-vous, par la profession monastique, vous unir à Dieu plus intimement et pour toujours ?

Sr Marie Noël : Oui, je le veux.

L'Abbesse : Sr Marie Noël, veux-tu, ne rien préférer à l'amour du Christ et, en t'attachant à Lui d'un cœur libre et plein de joie, promettre ta stabilité dans ce monastère de Sainte Marie de Maumont ?

Sr Marie Noël : Oui, je le promets.

L'Abbesse : Sr Marie Noël, promets-tu de suivre le chemin tracé par l'Évangile et de travailler à te convertir en vivant 
la vie monastique selon la Règle de Saint Benoît ?

Sr Marie Noël : Oui, je le promets.

L'Abbesse : Sr Marie Noël, promets-tu, dans l'obéissance, de suivre le Christ obéissant, venu faire la volonté du Père ?

Sr Marie Noël : Oui, je le promets.

L'Abbesse : Que le Seigneur te vienne en aide !

Tous : Amen.

Sœur Marie Noël lit la charte de sa profession.
Elle la signe sur l'autel, puis elle la présente afin que tous soient témoins de ce qu'elle a professé.

Elle chante alors le "SUSCIPE" :

Suscipe me, Domine, secundum eloquium tuum et vivam, Et non confundas me ab exspectatione mea.

Reçois-moi, Seigneur, selon ta parole et je vivrai. et ne déçois pas mon espérance. (Ps. 118,116)

Remise de la coule

L'Évêque bénit la professe qui va recevoir la coule :

"Sois attentif à nos supplications, Seigneur, daigne bénir Sœur Marie Noël à qui nous remettons en ton nom l'habit monastique.
Par ta grâce, qu'elle persévère dans le don d'elle-même et mérite d'obtenir la vie éternelle.
Par Jésus, le Christ, Notre Seigneur".

Tous : Amen.

Mère Abbesse la revêt de la coule.

L'Abbesse : "Reçois l'habit de notre Père Saint Benoît. Puisses-tu, par la conversion de ta vie, la stabilité et l'obéissance que tu as promises, être unie à Dieu pour l'éternité, au milieu des anges et des saints qui ont porté cet habit monastique."

Sr Marie Noël : Amen.

Consécration des vierges

Demande de consécration

La professe va s'agenouiller devant l'Évêque elle met ses mains jointes dans celles du Prélat pour l'interrogation et la réponse suivantes.

L'Évêque : "Sœur Marie Noël, voulez-vous être consacrée solennellement comme Épouse de notre Seigneur Jésus-Christ, Fils du Dieu Très-Haut, et reconnue dans l'Église, comme signe de son mystère ?"

Sr Marie Noël : "Oui, je le veux, et avec la grâce de Dieu, je professe devant vous, Père, et devant le peuple saint de Dieu, ma résolution irrévocable de virginité."

Litanies des Saints

L'Évêque invite l'assemblée à la prière :

Prions Dieu notre Père, par son Fils, notre Seigneur, afin que l'Esprit Saint répande sa grâce en abondance sur celle qu'il a choisi de consacrer à son service.
Que la Vierge Marie et tous les saints intercèdent pour nous auprès de Dieu.
La professe se prosterne pendant le chant des Litanies.
L'Évêque se retourne vers la croix.

Père Saint, Dieu fidèle 
Jésus Christ, Dieu Sauveur, 
Esprit Saint, Dieu d'Amour,
Trinité glorieuse.

Sainte Marie, Mère de Dieu,
.................
Tous les Saints du ciel.

O Christ, Fils du Dieu vivant,
O Christ, toi qui es venu en ce monde et, qui pour, nous, acceptas la mort.
Toi qui ressuscitas d'entre les morts le troisième jour.
Toi qui es monté au ciel.
Toi qui envoyas l'Esprit Saint sur les Apôtres.
Toi qui sièges à la droite du Père et dois venir juger les vivants et les morts.

Daigne guider ton Église jusqu'en l'éternité.
.....................
Donne la paix à notre temps.

L'Évêque se tourne vers la professe et dit :

Pour qu'il te plaise de bénir ta servante Sœur Marie Noël.
Nous te prions Seigneur

Pour qu'il te plaise de bénir et de sanctifier ta servante Sœur Marie Noël.
Nous te prions Seigneur

Pour qu'il te plaise de bénir, de sanctifier et de consacrer ta servante Sœur Marie Noël. 
Nous te prions Seigneur

Prière de consécration

La professe se redresse et reste à genoux.
L'Évêque, les bras ouverts, dit la prière de consécration :

Seigneur notre Dieu, Toi qui veux demeurer en l'homme, Tu habites ceux qui Te sont consacrés. Tu aimes les cœurs libres et purs.
Par Jésus-Christ, Ton Fils, Lui par qui tout a été fait, tu renouvelles en tes enfants ton image déformée par le péché. 
Tu veux non seulement les rendre à leur innocence première, mais encore les conduire jusqu'à l'expérience des biens du monde à venir ; et dès maintenant, tu les appelles à se tenir en ta présence comme les anges devant ta face. 
Regarde, Seigneur, notre Sœur Marie Noël.

En réponse à ton appel, elle se donne toute entière à Toi :
Elle a remis entre tes mains sa décision de garder la chasteté et de se consacrer à Toi pour toujours.
Sur tous les peuples, tu répands ta grâce, et de toutes les nations du monde tu te donnes des fils et des filles plus nombreux que les étoiles dans le ciel, héritiers de la Nouvelle Alliance, enfants nés de l'Esprit et non pas de la chair et du sang.
Et parmi tous les dons ainsi répandus, il y a la grâce de la virginité : tu la réserves à qui tu veux.
C'est en effet Ton Esprit-Saint qui suscite au milieu de ton peuple des hommes et des femmes conscients de la grandeur et de la sainteté du mariage, et capables pourtant de renoncer à cet état afin de s'attacher dès maintenant à la réalité qu'il préfigure : l'union du Christ et de l'Église.

Heureux ceux qui consacrent leur vie au Christ et le reconnaissent comme source et raison d'être de la virginité. 
Ils ont choisi d'aimer celui qui est l'Époux de l'Église et le Fils de la Vierge Mère !
Accorde, Seigneur, ton soutien et ta protection, à celle qui se tient devant Toi et qui attend de sa consécration un surcroît d'espérance et de force.

L'Évêque, étendant les mains sur la moniale, poursuit :

Par la grâce de Ton Esprit-Saint qu'il y ait toujours en elle,
prudence et simplicité, douceur et sagesse,
gravité et délicatesse, réserve et liberté ;
qu'elle brûle de charité et n'aime rien en dehors de Toi ;
qu'elle cherche à Te rendre gloire d'un cœur purifié dans un corps sanctifié ; qu'elle Te craigne avec amour et par amour, qu'elle Te serve.

Et Toi, Dieu toujours fidèle, 
sois toute sa fierté, toute sa joie, tout son amour ; 
sois pour elle consolation dans la peine,
lumière dans le doute,
recours dans l'injustice ;
dans l'épreuve sois sa patience, 
dans la pauvreté sa richesse,
dans la privation sa nourriture,
dans la maladie sa guérison.

En Toi qu'elle possède tout puisque c'est Toi qu'elle préfère à tout.

Par Jésus Christ, ton fils, notre Seigneur et notre Dieu, 
qui règne avec Toi et le Saint-Esprit, 
maintenant et pour les siècles des siècles.

Tous : Amen.

Remise des signes de la consécration

Le voile

L'Évêque : Recevez ce voile, signe de votre consécration, et n'oubliez jamais que vous êtes vouée au service du Christ et de son Corps qui est l'Église.

Sr Marie Noël : Amen.

Sr Marie Noël reçoit le voile et chante :

Posuit signum in faciem meam, ut nullum
praeter eum amatorem admittam.
Il a posé un voile sur mon visage,
signe que je le préfère à tout autre amour.

L'anneau

Elle revient à genoux devant l'Évêque en présentant la main droite.

L'Évêque : Recevez l'anneau de la foi, le sceau du Saint-Esprit, signe de votre union avec le Christ ; gardez-lui une fidélité sans partage, Il vous introduira un jour dans la joie de l'Alliance éternelle.

Sr Marie Noël : Amen.

La sœur se relève et chante en élevant la main :

Annulo suo subarrhavit me Dominus meus Jesus Christus,
et tamquam sponsam decoravit me corona.
Jésus-Christ, mon Seigneur, m'a donné son anneau comme gage, il m'a parée d'un diadème comme une jeune épousée.


Le Psautier

Elle revient à genoux devant l'Évêque.

L'Évêque : Recevez le livre de la prière de l'Eglise, afin de chanter sans cesse la louange du Père, et d'intercéder pour le salut du monde.

Sr Marie Noël : Amen.

L'Évêque :

V/ Le Seigneur soit avec vous,
R/ Et avec votre esprit.

Nous t'en prions, Seigneur, Dieu tout-puissant, accorde à Sœur Marie Noël que Tu as consacrée, de demeurer pleine de foi et de courage en son saint engagement. Par le Christ, Notre Seigneur.

Tous : Amen.

Ecce quod concupivi jam video, quod speravi jam teneo 
illi sum juncta in caelis quem in terris posita tota devotione dilexi.

Voilà mon désir et toute mon espérance enfin réalisés ;
puisque désormais je suis unie dans les cieux à Celui que sur terre j'ai aimé de toute mon âme.

Mère Abbesse s'avance et la professe se place à côté d'elle.

L'Évêque confie la professe à l'Abbesse : Voici près de vous, Mère Abbesse, la moniale que le Christ a aimée d'un amour éternel. En ce jour, Il l'a tout spécialement unie au Mystère de son Église. Elle vous est confiée.

Sœur Marie Noël va faire le geste de l'OBEDIENCE entre les mains de son Abbesse.

Rite d'accueil de la communauté

La professeOra pro me soror !
Prie pour moi, ma sœur

Chaque sœurProficiat tibi soror !
Progresse avec ma prière

Puis Mère Abbesse conduit la professe dans sa stalle.

Procession des offrandes

Le cierge de la nouvelle professe brule devant le tabernacle...
il sera consumé jusqu'à la fin, signe de cette vie donnée jusqu'au bout.